Archives du mois : août 2012


Perte de repères, de fondements, d’horizon. La crise des valeurs fait craindre pour l’avenir alors qu’hier encore, tout était plus solide. Ah oui? Cinquième citation d’une série qui nous rappelle que « les objets qui apparaissent dans le rétroviseur sont plus proches qu’ils ne paraissent ».                                                                                                                                | Par Jean-Philippe Perreault                                                             « Sans doute, peut-on dire que toutes les sociétés industrielles traversent présentement une crise aiguë des valeurs. Plus s’affirment les traits de la civilisation industrielle avancée, plus ils paraissent annoncer une inquiétante déshumanisation au profit de nouvelles idoles qui ont nom efficacité, productivité, organisation, entreprise. La lutte sourde qui divise les jeunes les uns contre les autres et oppose certains d’entre eux à leurs aînés ne s’expliquerait-elle pas, en définitive, par l’ambivalence des sentiments devant les exigences de la civilisation moderne et par la recherche de valeurs de rechange ? Recherche en particulier d’une communauté humaine plus « chaude », plus juste, plus fraternelle, dans un mouvement de révolte contre la brutalité silencieuse du monde technologique.» Sauriez-vous situer dans le temps cette citation?      Réponse:  Nous serions donc en « crise » depuis plus de 40 ans puisque cet extrait est tiré d’un article du sociologue québécois Guy Rocher paru en 1969 [ « Crise des valeurs au Québec » dans Fred Caloren et al., Le nouveau défi des valeurs. Essais,  Montréal, HMH, 1969, p.10]. Pour peu qu’on y réfléchisse, la question n’est donc pas tant de savoir s’il y a ou non une crise des valeurs, mais de comprendre quel rapport à la société, à l’avenir et aux jeunes peut abriter cette perception que les valeurs soient en crise. Crédit photo de la une : Grégory Tonon via photo pin cc

La crise des valeurs | Avancer en arrière #5


Trois soirées en avril 2012 où, par une formule ouverte et attentive, Fjord jeunesse et ses partenaires se sont mis à l’écoute de la génération Y, de leurs attentes, projets et quêtes. Récit, constats et questions avec Jocelyn Girard, l’un des organisateurs du Forum re-génération Y. Un balado qui donne la parole aux intervenants.  | Par Jean-Philippe Perreault Par ses intentions et sa formule, cette initiative  – dont les suites sont déjà prévues – nous informe sur les défis rencontrés par des mouvements catholiques lorsqu’ils souhaitent, en toute ouverture, entrer en dialogue avec des jeunes. En entrevue, Jocelyn Girard nous explique l’origine de ce forum, rend compte de ses temps forts et nomme avec honnêteté certaines déceptions dont le mérite est de relancer les questions. Présentation d’une expérience d’exploration dans l’univers spirituel et religieux des jeunes. Balado: À l’écoute des 18-35 | J. Girard sur le Forum re-génération Y En téléchargement Disponible sur ITunes En complément… Fjord jeunesse Stéphane Simard, Génération Y,  [mentionné par J. Girard dans le balado] Olivier Rollot, Génération Y, Paris, PUF, 2012 Crédit photo de la une : Stoned59 via photo pin cc

[Balado] À l’écoute des 18-35