Chaire JR






Les mèmes, ces images auxquelles on ajoute un court texte dans une esthétique souvent exubérante, font désormais partie de notre environnement culturel et numérique. On les utilise sous la forme de marketing viral parce qu’on a quelque chose à vendre. On s’en sert pour exprimer des opinions politiques. On les publie sur Facebook ou Instagram pour partager à qui le veut bien – et à ceux qui ne le veulent pas – la journée si épuisante que nous avons connue ou la vie incroyablement trépidante que nous avons! Certains en viennent à suggérer qu’il y aurait là quelque chose comme une nouvelle structure de langage ou, à tout le moins, une nouvelle forme de narrativité rendue possible par les médias sociaux. Il y a là un phénomène social et culturel vraiment intriguant. Et à cette forme d’expression, le religieux n’est pas étranger. Au contraire! On retrouve de nombreux mèmes à caractères religieux, tantôt pour annoncer des événements, tantôt pour partager des croyances personnelles ou des convictions, tantôt pour dénoncer et critiquer les religions. Comment comprendre les mêmes religieux! Disponible sur Google Music et ITunes

Balado Ad hoc | Les mèmes – Épisode A19-01




TEMPS DE LA JEUNESSE La jeunesse hypermoderne : Être responsable du temps. Instantanéité, accélération, urgence : autant de mots employés dans le sens commun qui mérite pourtant qu’on s’y arrête un peu… Car est-il possible de réduire le rapport au temps des jeunes d’aujourd’hui à la maximisation du temps? Ou à l’hyperconnexion, qui révélerait aussi une forme de densification du temps à travers des pratiques numériques? Au cours de notre intervention, nous interrogerons la relation entre formalisation de l’identité, rapport au temps et usages des technologies de l’information et de la communication chez les jeunes. Nous verrons alors que ce n’est guère le règne de la vitesse qui l’emporte dans le domaine de la temporalité, mais bien la responsabilisation croissante d’une génération de jeunes devenus les gestionnaires du rythme de leur vie. Mardi 18 juin 2019 | 8h30-10h30 Jocelyn Lachance Jocelyn Lachance est socio-anthropologue de l’adolescence et est actuellement maître de conférences en sociologie à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Il membre du laboratoire « Passages » (CNRS-UMR 5319) et directeur de la revue de socio-anthropologie de l’adolescence (RSAA). Il est notamment l’auteur de l’Adolescence hypermoderne (PUL, 2011) et La famille connectée (Eres, 2019). Ses recherches socio-anthropologiques portent sur l’adolescence contemporaine, et plus singulièrement sur le rapport au temps, aux risques, aux voyages et aux technologies récentes de la communication et de l’image des jeunes générations Découvrez les ouvrages de Jocelyn Lachance publiés aux PUL

[École d’été] La jeunesse hypermoderne | Jocelyn Lachance