[École d’été] La conversion à l’islam chez les jeunes | Géraldine Mossière


MOBILITÉS RELIGIEUSES

La conversion à l’islam chez les jeunes : entre réseaux de sociabilité et trajectoires d’identification

Dans cet exposé, nous présenterons les premiers résultats d’un projet de recherche ethnographique qui s’intéresse à de jeunes adultes convertis à l’islam ou qui témoignent d’une forte attirance pour cette religion au Québec. La recherche vise à documenter les modes de sociabilité, les processus d’identification ainsi que les formes d’engagements politiques de cette population en tenant compte des représentations de l’islam qui orientent ces comportements. Sans se focaliser sur les jeunes radicalisés, nous décrirons les grandes tendances qui ressortent de nos données en reliant le phénomène au contexte québécois.

Jeudi 20 juin 2019 | 8h30-10h30 | En visioconférence

Géraldine Mossière

Géraldine Mossière est anthropologue et professeure agrégée à l’Institut d’études religieuses de l’Université de Montréal. Elle est membre du groupe de recherche Diversité urbaine et actuellement professeure invitée à l’institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne comparative (IDEMEC) à Aix-en-Provence (France).

Ses travaux de recherche portent sur les comportements religieux dans les sociétés contemporaines selon une perspective ethnographique. Ses travaux touchent les questions liées aux comportements religieux contemporains et à la diversité religieuse dans les sociétés sécularisées. Elle s’intéresse en particulier aux diverses dimensions des conversions religieuses (transnationalisme, dynamiques interethniques et intergénérationnelles) ainsi qu’aux subjectivités (non)-croyantes contemporaines (spiritualité, guérison, néolibéralisme).