[École d’été] Religions et mondialisation | Charles Mercier


RELIGIEUX MONDIALISÉ

Les religions et la mondialisation : une étude de cas à partir des Journées mondiale de la jeunesse de Jean-Paul II

Organisées tous les deux ou trois par l’Église catholique depuis 1985, les Journées mondiales de la jeunesse sont des grands festivals mondialisés réunissant plusieurs centaines de milliers de jeunes dans des pays d’Europe, d’Amérique ou d’Asie. Leur étude permet d’observer les relations entre une religion, le catholicisme, et la mondialisation.

Les JMJ sont des produits dérivés de la mondialisation. Mais elles en sont également l’une des actrices. Elles cherchent en effet à orienter la mondialisation selon des principes spirituels. Elles contribuent à « globaliser » les jeunes qui y participent.

Objectifs:
1/ Analyser la manière dont les religions se saisissent des opportunités de la mondialisation pour renouveler leur offre à l’égard des jeunes

2/ Comprendre comment les religions mobilisent les jeunes pour orienter la mondialisation selon des principes spirituels (et non économiques)

3/ Comprendre comment la religion permet à certains jeunes de traverser les frontières non seulement spatiales mais aussi culturelles.

Mercredi 20 juin 2019 | 8h30-10h30 | En visioconférence

Charles Mercier

Charles Mercier est maître de conférences en histoire contemporaine (22e section du CNU) à l’Université de Bordeaux (ESPE) et membre junior de l’Institut universitaire de France.

Ses recherches actuelles tournent autour du catholicisme, des jeunes et religions, ainsi que des Journées mondiales de la jeunesse de Jean-Paul II.