Le religieux où on ne l’attend pas


Appel à communication | Colloque « Le religieux où on ne l’attend pas: nouveaux enjeux pour la recherche universitaire »

Version PDF

Responsables : David Koussens, Université de Sherbrooke, Corentine Navennec, Université de Sherbrooke, Jean-Philippe Perreault, Université Laval

Le Centre d’études du religieux contemporain de l’Université de Sherbrooke organise un colloque qui aura lieu à l’Université du Québec à Montréal les 9,10 et 11 mai 2016, dans le cadre du 84e Congrès de l’Acfas.
Si le phénomène religieux continue d’évoluer dans des sphères qui lui étaient propres, il se maintient également là où on pensait le voir disparaître et rejaillit là où on ne l’attendait pas: milieux artistiques; entreprises de tendance ; établissements de santé ; médias ; système scolaire; monde politique ; débats féministes ; arène juridique. Pour cette raison, les manifestations du religieux suscitent parfois des incompréhensions, voire des tensions entre des systèmes de valeurs perçus ou présentés comme concurrents et entrent dans les débats publics par le biais des arènes médiatique et politique. Ces points de contacts contribuent à transformer, en retour, le religieux. En effet, celui-ci se nourrit et se transforme à partir de ses interactions avec la sphère séculière, qu’il s’agisse d’objets, d’individus ou de lieux, mais aussi de l’État, du droit et de régulations propres aux sociétés de consommation. L’« activité religieuse en train de se faire » procède dès lors de la confrontation circonstancielle du religieux avec ces éléments.

Le fait religieux n’est jamais un donné, mais plutôt un produit qui peut se définir ou dont l’existence peut être remise en cause à tous moments. Dans ce contexte, on assiste aujourd’hui à un paradoxe. Alors même que la présence de champs traditionnels du savoir universitaire, comme la théologie ou l’exégèse, parait menacée au sein des universités, une compréhension scientifique globale du religieux est plus que jamais nécessaire. En effet, si la complexification du champ religieux bouleverse toujours plus les frontières des champs disciplinaires, elle en souligne aussi la complémentarité. Le colloque vise donc à répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les nouveaux lieux d’émergence et d’expression du
    religieux ? ;
  • Dans quelle mesure les savoirs universitaires permettent-ils
    d’en saisir les déplacements? ;
  • Quels enjeux épistémologiques implique l’analyse interdisciplinaire du phénomène religieux contemporain ?

 

Le colloque vise à identifier et à discuter les nouveaux lieux d’émergence et d’expression du religieux en rassemblant des chercheurs dont les travaux s’inscrivent dans des champs disciplinaires variés et parfois éloignés de ceux qui, traditionnellement, analysaient le phénomène religieux. Il poursuit ainsi un objectif épistémologique en faisant dialoguer sur un objet commun – le religieux – des chercheurs dont les
travaux empruntent à des outils théoriques et méthodologiques propres à leurs disciplines respectives. Le colloque vise par ailleurs un objectif méthodologique en favorisant la présentation de recherches systématisant l’analyse interdisciplinaire du religieux. Le colloque a enfin pour objectif de servir de plate-forme afin de relancer la Société québécoises sur l’étude de la religion dont les activités avaient été
mises en veille au cours des quatre dernières années.

Nous vous invitons à soumettre une proposition en lien avec ces questions à l’adresse suivante:

corentine.navennec@usherbrooke.ca au plus tard le 12 février 2016 à midi.

Note: Ce colloque est ouvert aux étudiants et jeunes chercheurs (maîtrise, doctorat, post-doctorat).

Votre proposition doit être écrite en français et comprendre:

  • un titre de 180 caractères max.espace compris;
  • un résumé (objectifs, méthode, résultats) de 1 500 caractères max. espace compris;
  • prénom, nom, statut, affiliation et courriel.

Veuillez la transmettre en format  Word ou PDF en mentionnant Acfas et votre nom dans le titre du fichier. (ex: Morin/proposition Acfas)
Afin d’accélérer les procédures et de nous permettre de vous insérer dans le programme du congrès de l’Acfas si votre proposition est acceptée, nous vous invitons à créer un compte à votre nom sur le site de l’Acfas, ainsi qu’à vous inscrire au congrès, ce qui est une exigence de l’Acfas concernant tous les conférenciers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *